Evaluation de la prescription des examens d’imagerie dans la prise en charge du traumatismecranio-encéphalique chez l’enfant: étude retrospective de 189 cas.

Résumé

Objectif: Evaluer la prescription des examens d’imagerie dans la prise en charge du traumatisme crânio-encéphalique de l’enfant selon les recommandations en vigueur.

Patients et méthodes: Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive menée du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2010 au CHU-YO, au centre médical Schiphra et à la Clinique Suka. Elle a concerné les patients de 0 à 15 ans ayant bénéficié de radiographie du crâne et/ou de scanner crânio-cérébral pour traumatisme. Les données épidémiologiques, cliniques et radiologiques ont été recueillies à partir des dossiers cliniques des patients, des registres des services et des comptes rendus d’examens d’imagerie. Les patients ont été classés en trois groupes selon les critères de Masters. Les données ont été analysées par Epi info et Excel.

Résultats: Cent quatre-vingt-neuf (189) enfants victimes de TCE ont été inclus dans cette étude. L’âge moyen était de 8,93 ± 4,42 ans [4 jours-15 ans] et le sex-ratio de 2,10. La majorité des patients provenaient des zones urbaines et semi-urbaines (2/3 des cas). Les causes du TCE étaient dominées par les AVP (66,21%) et les chutes de hauteur (24,83%). Soixante-douze (72) patients étaient classés dans le groupe 1, 54 dans le groupe 2 et 63 dans le groupe 3. Le taux de réalisation de la radiographie du crâne était de 43,24% pour le groupe 1, 21,43% pour le groupe 2 et 9,37% pour le groupe 3, tandis que la TDM crânio-cérébrale était réalisée respectivement dans 56,76%, 78,57% et 90,63% des cas. Les LIC étaient observées dans 54,86% des cas; elles étaient dominées par la contusion cérébrale (27,78%). Le groupe 3 totalisait plus de la moitié des LIC observées, soit 57,27%.

Conclusion: Au Burkina Faso, au cours de la prise en charge du TCE de l’enfant, les examens d’imagerie prescrits sont essentiellement la TDM, et secondairement la radiographie du crâne. Cependant, leur prescription n’est pas conforme aux recommandations de la 6e CCRMU. Cela a conduit à une sur-prescription des examens radiologiques. L’application des critères de Masters et le respect des recommandations pourraient améliorer la prise en charge du TCE de l’enfant tout en réduisant la réalisation des examens radiologiques.
Auteur : Dr. OUEDRAOGO Benjamin ;

E-mail : benyemson@yahoo.fr;

Poster un commentaire

Classé dans Chirurgie pédiatrique, Neurochirurgie, Pédiatrie, Radiodiagnostic et Imagerie médicale, Traumatologie-Orthopédie

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s